La naissance : le besoin de portage de la maman.

Retour à la liste

Une naissance est un moment qui peut être magique, et en même temps très difficile à vivre pour une maman.

En effet, après avoir porté neuf mois votre bébé et avoir été le centre des préoccupations du couple et de la famille, vous vous sentez délaissée au profit de votre bébé. Le bouleversement physique de la naissance, la fatigue, les émotions et  la fragilité psychique sont autant d’éléments qui peuvent mettre à mal votre relation avec votre nourrisson.

Un sentiment de culpabilité vient souvent se rajouter à tout cela…

Pourquoi je n’y arrive pas ?
Pourquoi je n’ai pas l’instinct maternel ?
Pourquoi mon bébé pleure t’il autant ?

La maman comme le nourrisson ont besoin d’être porté. Claudia Gold, pédiatre à Boston, appelle cela le portage psychique. « Il est très important pour vous de vous sentir soutenue, comprise et écoutée, mais aussi pour vous accorder ensuite avec votre bébé ».

Il arrive que le bébé imaginé ou rêvé ne soit pas celui que vous tenez dans vos bras… Le bébé pleure beaucoup et vous vous sentez très seule pour vous occuper de lui. Il est possible que vous ayez des difficultés à le nourrir et cela vous rend très vulnérable, vous vous sentez très démunie.
Si vous pleurez souvent, si vous avez ces sensations de ne pas vous sentir à la hauteur ou si vous êtes trop stressée avec votre bébé, sachez que vous n’êtes pas la seule, il n’y a pas de honte à en parler, se faire aider.

Cette relation difficile avec votre bébé va mettre à mal vos relations familiales, de couple, avec vos autres enfants…

En général, lorsque les choses ne se passent pas très bien avec votre bébé, vous allez voir votre pédiatre pour chercher des solutions à ce que vous allez souvent appeler les coliques du nourrisson. Ces coliques sont communément définies comme les pleurs intenses du bébé plus de trois heures par jour plus de trois jours par semaine sur trois semaines au moins.

Mais souvent vous ne trouvez pas une réponse satisfaisante de la part du pédiatre qui va s’attacher à vérifier que physiquement votre bébé va bien pour vous rassurer. De nombreux pédiatres vont avoir comme simple réponse qu’il ne faut pas s’inquiéter un bébé pleure c’est normal…

C’est ainsi que vous vous sentez vraiment perdue, seule avec votre bébé qui pleure toujours autant sans avoir une réponse à sa souffrance…

Les pleurs sont vraiment perçus comme une souffrance et vous font aussi souffrir, ces cris incessants sont difficiles à supporter.

C’est à ce moment là que vous avez véritablement besoin d’être accompagnée, pour pouvoir exprimer vos émotions sans sentiment de culpabilité… Se sentir comprise et soutenue.

Il est souvent très difficile pour les mamans de partager leur souffrance avec leur conjoint, leur mère ou même leurs amies.

Une aide extérieure est souvent la meilleure solution pour vous permettre de vous exprimer librement sans peur du jugement, vous sentir comprise et trouver ainsi de solutions.

Partager :
Retour à la liste