Premier mois

Retour à la page mois après mois

Votre grossesse a commencé avec la fusion de l’ovule et du spermatozoïde vainqueur. Le miracle de la création est en marche, les noyaux des cellules mâle et femelle se rencontrent et de nouveaux chromosomes se créent, c’est ainsi qu’un code génétique unique voit le jour ! Les premières cellules embryonnaires sont constituées de chromatine qui, au cours du développement se transforment en chromosomes, 46 paires associées (23 chromosomes maternels et 23 chromosomes paternels qui déterminent les caractères héréditaires : le sexe, la constitution, les cheveux, la couleur des yeux, la couleur de la peau, les traits de son visage et de certains traits de personnalité. L’enfant à venir aura donc une partie du matériel génétique de son père et de sa mère, il y a une infinie de combinaisons possible. L’œuf est définitivement formé 10h après la rencontre de l’ovule et du spermatozoïde. Trente heures plus tard la division cellulaire à l’origine de la vie a commencé, l’œuf a deux cellules parfaitement identiques.

L’ovule fertilisé va rester 2 à 3 jours dans la trompe de Fallope avant de descendre dans l’utérus. La division cellulaire démarre doucement au début, 48 heures après la fertilisation les cellules sont au nombre de 4, 24h après on en compte 8, on commence à avoir dû mal à distinguer les cellules les unes des autres. A 4 jours, l’ovule fertilisé ressemble à une sorte de mûre (morula). Celle-ci glisse le long de la trompe vers l’utérus. C’est un jour après, lorsque la morula se creuse qu’elle change de nom et devient blastocyste ; un phénomène miraculeux se produit alors avec certaines cellules qui sont assignées pour devenir le placenta alors que les autres se développeront pour former l’embryon que l’on peut déjà observer sous forme d’un bourgeon saillant.

Le blastocyste est alors poussé tranquillement vers l’utérus et s’y introduit vers le 4ème ou 5ème jour. Cette phase est très importante car si l’embryon s’implante sur la paroi de la trompe plutôt que dans l’utérus, on aura une grossesse extra-utérine. Pour pouvoir s’implanter dans l’utérus, l’œuf doit se débarrasser de sa capsule ce qui va permettre à l’embryon d’adhérer à l’endomètre qui s’est préparé à le recevoir.

Sur le plan immunitaire, ce minuscule embryon est un corps étranger, il a une composition protéique complètement différente de vous qui le portez. Quand tout se passe bien, des systèmes sophistiqués se mettent en place pour que le corps ne rejette pas l’embryon et ce tout au long de la grossesse. C’est ainsi que des femmes peuvent faire des fausses couches répétées ou « avortement spontanés » si leur corps rejette ce corps étranger. Aujourd’hui, la médecine peut aider les femmes qui ont ces problèmes de fausses couches à répétition, grâce à un traitement qui permet au corps d’accepter l’embryon plutôt que de le rejeter.

Un mystère demeure, comment l’œuf choisit-il de s’implanter à tel endroit, quels sont les facteurs qui entrent en jeu pour permettre cette phase d’implantation ? Les recherches sont actuellement orientées pour essayer d’aider, d’améliorer les techniques de fécondation in vitro.

Nous sommes au 8ème jour de vie de votre embryon : la nidation. 

La phase de développement de l’embryon est une phase de constitution de ses organes.

Dès le 8ème jour après la fécondation, l’embryon est enfoui sous la muqueuse utérine et commence à tisser des liens qui instituent des relations circulatoires avec sa future maman. Jusqu’alors il flottait dans la cavité utérine. Les membranes protectrices de l’œuf envahissent le tissu maternel et vont ensuite former le placenta. Cette implantation va lui permettre de trouver dans vos vaisseaux l’énergie nécessaire à son développement. La circulation sanguine du bébé est séparée de votre circulation par la membrane d’échange placentaire aux fonctions multiples. Peu de temps après la nidation de l’embryon sur la paroi utérine, les contacts s’intensifient. Le placenta envoie des messages hormonaux aux minuscules vaisseaux sanguins qui tapissent la paroi utérine. Le corps est ainsi informé grâce à ces signaux qu’une nouvelle vie à commencer. C’est ainsi que vous allez fournir à l’embryon tous les nutriments et oxygène dont il a besoin pour se développer.

Certaines cellules du placenta vont donner naissance à l’hormone gonadotrophine (hCG) qui envoie le message aux ovaires et à l’hypophyse que vous êtes enceinte. Le corps jaune de l’ovaire va alors produire davantage de progestérone, qui atteint l’utérus par la circulation sanguine. La progestérone permet à la paroi utérine de se développer et ainsi apporter au fœtus ce dont il a besoin.

Dix jours après la fécondation, le niveau de progestérone dans le sang s’élève vraiment. Vous pouvez ressentir vos seins qui sont tendus, des sensations qui vous font prendre conscience du début de votre grossesse et peut-être déjà des nausées matinales.

Au début de la 5ème semaine de grossesse votre embryon ne mesure que quelques millimètres et son corps est incurvé, mou et transparent. La moelle épinière commence à se former ainsi que le cerveau.

Environ une semaine après la nidation, l’embryon devient ovale puis prend la forme d’un vers. Pour que son développement se poursuive, il faut que le contact avec votre système circulatoire soit établi via le placenta. Un grand nombre d’embryons n’y parviennent pas et sont ainsi expulsés.

Lorsque l’embryon n’a que 15 jours environ on observe déjà les premières cellules nerveuses qui vont permettre de contrôler à la fois les fonctions corporelles et la conscience. Dès qu’intervient la division cellulaire, le potentiel de chaque cellule est alors restreint. A trois semaines l’œuf ressemble à un disque constitué de 3 couches.

Les cellules du feuillet supérieur vont former le cerveau, la moelle épinière, les nerfs ainsi que la peau, les cheveux, les gardes sébacées et sudoripares. D’autres cellules participeront au développement du squelette, des muscles, des vaisseaux sanguins et lymphatiques qui fournissent les globules blancs ainsi que du système circulatoire et du cœur. Les cellules du feuillet intermédiaire fournissent aussi les ovaires, testicules, et reins. Le feuillet intérieur est composé de cellule de l’estomac, du gros intestin et de l’intestin grêle, du système urinaire ainsi que des muqueuses du corps entier et des poumons.

Ceci pour vous montrer que les premiers stades du développement sont extrêmement délicats et que toute modification du programme même minime peut avoir des répercussions sur le développement de l’embryon et peuvent affecter l’enfant à naître. Il est important de faire très attention à son environnement et son alimentation (en particulier arrêtez la consommation d’alcool et limitez le tabac si vous n’y arrivez pas consulter un médecin pour vous faire accompagner) Si le corps perçoit une défaillance trop importante, il fait son travail en expulsant l’embryon. La cause la plus fréquente de fausse couche étant l’anomalie génétique parce que l’ovule ou le spermatozoïde n’avait pas le matériel génétique requis.

Un saignement à ce stade peut être le début d’une fausse couche. Mais il arrive fréquemment que ce soit juste un saignement à la date présumée des règles qui est bénin et sans incidence donc avant de paniquer il faut aller consulter pour vérifier et continuer à être vigilante sur les règles d’hygiène pendant la grossesse. Si les saignements ne sont pas abondants et foncés, cela ne devrait pas être une fausse couche mais bien sûr toujours consulter.

Dès que vous présentez des signes de grossesse ou que vous avez un résultat positif de votre test de grossesse il faut aller consulter votre médecin pour faire un premier bilan de santé approfondi.

À la fin de votre premier mois de grossesse, vous avez à peu près 15 jours de retard de règles, puisque l’ovulation et la fécondation ont lieu, en général, autour du 14ème jour de votre cycle. Vous avez donc 6  semaines d’aménorrhée (6 semaines après le début de vos dernières règles).

Partager :
Retour à la page mois après mois